index

Le fragile équilibre de la santé !

 

Depuis le début de ma formation de naturopathe, j’ai lu, écouté, visionné des quantités de livres, de vidéos, me laissant souvent perplexe et désemparée !

 

Pourquoi ?

Parce que je découvrais un concept, une nouvelle voie vers la santé, j’étais emballée, je me disais mais oui, c’est ça la véritable voie, c’est évident !!

Tous les arguments étaient solides, logiques, du béton !!!

Puis quelques temps après, parfois même quelques expérimentations personnelles après, je ne ressentais pas les bienfaits tant attendus !

Pourquoi ???

Parce que chacun de nous est UNIQUE !!!

Tant d’un point de vue physique, qu’émotionnel, spirituel ou par son héritage génétique, son milieu familiale, professionnel, le lieu où il réside, l’ambiance dans laquelle il vit !

Ce qui convient à l’un, ne va pas à l’autre et peut même parfois être catastrophique.

Quels sont ces principes ?

Les fruits sont bons pour la santé, il faut les manger loin des repas !

Dans l’absolu c’est vrai ! Mais en y regardant de plus près cela dépend d’abord de votre constitution naturopathique. Si vous êtes plutôt pâle et mince, les fruits vous refroidissent, et sont acidifiants pour vous surtout en hiver et si vous habitez dans le nord ! Les fruits sont des nettoyeurs de l’organisme, légèrement acide et devraient être consommés à maturité dans la région où ils ont poussé.

1ère observation : les fruits ne sont pas présents partout sur la planète, ni toute l’année, il doit bien y avoir une raison non ? A l’origine, l’homme pouvait être principalement frugivore car dans le berceau de l’humanité, l’Afrique, le climat chaud permettait d’avoir des fruits toute l’année, les fruits hydrataient et nourrissaient parfaitement l’homme, et s’ils refroidissaient le corps c’était intéressant dans un climat chaud !

Mais de nos jours, l’homme s’est réparti sur toute la planète et jusqu’à des endroits où aucun fruit ne pousse, il s’est adapté et a adapté sa nourriture en conséquence, mais si un inuit consomme des oranges en plein hiver, il y a fort à parier que sa santé se dégradera !

Donc, selon l’endroit où vous êtes né, où vous habitez, il faut consommer des fruits de saison et locaux pour lesquels vous serez plus adaptés surtout si vous êtes de type neuro-arthritique (donc mince et pâle) car sinon vous utiliserez les minéraux présents dans votre organisme pour neutraliser l’acide apporté par les fruits et cela vous amènera à une déminéralisation !

Personnellement, j’habite le nord de la France, j’aurai bien essayé un régime principalement frugivore mais il fait froid ou humide une bonne partie de l’année, les fruits locaux sont peu nombreux (pommes ou poires en hiver), fraises en été, et même s’il est très pratique de se nourrir de fruits (pas de préparation, transportable facilement et au bon goût sucré), cela me coûterait une fortune pour m’approvisionner en quantité suffisante de fruits, importés du sud de la France ou d’Espagne, en production biologique et me nourrir exclusivement de pommes ou de poires finiraient par me faire déprimer !

Alors, oui, ça laisse rêveur de voir des personnalités de la santé, du bien-être, de la naturopathie prôner le vivant, le cru et les fruits mais j’ai tout de même remarqué que ces personnes habitaient toutes dans le Sud de la France, des endroits magnifiques, en pleine nature ce qui aide grandement à supporter voire à être vitaliser avec ce genre d’alimentation, oui mais moi je vis en ville, sans jardin, dans le froid donc ce n’est pas pour moi !

Le Cru ou le vivant pour une santé de fer !

Même topo que pour les fruits ! Auquel j’ajouterai que si vous n’avez pas de bonnes conditions digestives vous vous exposez à de nombreux troubles digestifs ! Et puis en médecine Chinoise, l’énergie dépensée à digérer les aliments crus (les réchauffer dans l’estomac), les déconstruire pour extraire tous les nutriments des fibres, n’est pas mise à profit pour l’assimilation des nutriments apportés par cette nourriture ! On perd autant, voir plus de minéraux, de vitamines, d’oligo-éléments en digestion que n’en apporte l’aliment vivant en lui-même !  Nous ne passons pas nos journées à manger et nous reposer, nos activités sont multiples et requiert beaucoup d’énergie donc le tout cru nous pompe plus d’énergie qu’il ne nous en donne ! A plus forte raison, quand on doit en plus assurer une température corporelle correcte parce que l’endroit où on vit connait de longs hivers !

Alors 20 à 30 % d’aliments crus sur un repas, oui, mais l’intégralité du repas, sauf conditions de vies exceptionnelles, cela me semble irréalisable !

Evidemment, entre cuire et cuire, il y a des nuances à respecter, l’aliment doit être le moins cuit possible, une cuisson à la vapeur douce, ou dans un Wok, saisi juste quelques minutes est idéale et garantit encore la présence de nutriments essentiels, et pour les personnes pour qui manger des crudités est un calvaire digestif, il reste les jus de légumes à la centrifugeuse ou nec  plus ultra à l’extracteur de jus !!! Vous aurez tous les bénéfices des légumes crus sans les inconvénients, plus de fibres, que les vitamines, minéraux et oligo-éléments, facilement digestibles et assimilables ! Une bonne alternative !

Le cru en premier, les fruits loin des repas !

Les fruits sont digérés dans l’intestin grêle pas dans l’estomac donc il faut les manger loin des repas ! Bon, ok ! Mais si je me penche sur les travaux du docteur POURTALET et la fonction de l’appendice, un apport de sucre, même naturel, seul sans un aliment absorbant (riz, pain, semoule) provoque une sécrétion bilio-pancréatique importante qui irrite l’intestin et en cas de lésions provoquera des problèmes digestifs diverses et variés.  Au bout de plusieurs années de troubles de santé, là aussi très divers, surtout si vous avez une appendicite chronique ou plus d’appendice et un côlon en mauvaise état, c’est la maladie qui frappe ! Si tel est le cas, vous supporterez mieux de finir le repas par le cru (salade) et un fruit, qui mélangé au reste du chyme alimentaire dans l’estomac deviendra un sucre lent donc générateur de moins de sécrétions bilio-pancréatiques agressives (voir les différents articles du blog sur le sujet de l’appendice) !

Il faut boire 1.5 litre d’eau par jour !

Mais vous allez vous noyer à ce train-là ! Et puis quelle eau buvez-vous ?

Plus vous buvez d’eau plus vous diluer votre formule sanguine, vous activez donc les reins, la production de sueur pour rétablir l’équilibre, et vous favorisez la perte minérale ou la rétention d’eau !

Non, sur le sujet, il faut boire en cas de soif uniquement et si votre alimentation est bien pourvue en fruits et légumes crus ou cuits, vous devriez avoir moins besoin de boire !

Le sujet de l’eau est passionnant, une eau la plus pure possible est la meilleur au quotidien, son rôle est l’hydratation des cellules, une faible minéralisation est donc souhaitable, en dessous de 50mg/l de résidus à sec !

L’eau a une mémoire et peut-être réinformée, dynamisée en créant un vortex pendant 15 secondes, les possibilités sont incroyables et je ne saurais trop vous encourager à visionner les vidéos et lire les articles sur la mémoire de l’eau, ne sommes-nous pas composer à 70 % d’eau ?

Je ne suis pas spécialiste de ce sujet mais dès que j’aurais plus de temps, je l’approfondirai car il me semble d’une sagesse infinie et passionnant !

Voilà, en résumé, les sujets qui m’ont interpellés car on peut lire tout est son contraire dans un même courant de pensée mais des écoles différentes, alors la solution elle est où ???

Elle est en vous, car comme je le disais en début d’article, nous sommes tous unique et magique, nous ne rentrons pas dans les cadres prédéfinis pour nous par la société ou pas sans heurts, nous devons nous reconnecter à notre être, à la nature qui nous a prêté la vie, être attentifs aux autres, écouter notre instinct, nos besoins, savoir reconnaitre les signes ! Le hasard n’existe pas et si nous savons attendre, et observer, prendre ce temps que le quotidien nous refuse, je n’ai pas de doute sur le fait que chacun trouvera ce qui est le meilleur pour lui, avec peut-être le petit coup de pouce d’un naturopathe, ou autres praticiens en techniques naturelles, car nous avons tous le même but, tendre vers le meilleur, aider nos prochains à recouvrer la santé, notre plus grande richesse et trouver le bonheur dans cette vie !!!

Je vous laisse y réfléchir et vous dis à bientôt sur le journal de Zélie !!!