argile 2

Me revoilà, pour le second article sur l'argile.

Nous allons voir ensemble comment l'utiliser en interne et quelles sont ses propriétés et ses contre-indications.

La fameuse "soupe aux cailloux", un jour dans un film, une maman faisait "cuire des cailloux" dans de l'eau chaude tellement la misère de sa famille était grande et qu'ils n'avaient rien d'autre à manger !!!  Quand j'ai vu, les "cailloux" d'argile en vente en vrac dans les magasins bio, j'ai repensé à cette scène ! Bien sûr, une fois plongés dans l'eau l'argile en cailloux se désagrége mais peut-être que l'idée était d'extraire par la chaleur quelques minéraux de ces pauvres cailloux !!! Bref, c'est le souvenir qui m'est revenu à la vue de cette argile en vrac !

La parenthèse souvenir étant refermée, venons en à ce qui nous intéresse !

Manger de la terre !!

Certains vont être écoeurés à cette idée, d'autres sceptiques, d'autres encore curieux, pourtant c'est une pratique très usitée dans le monde et depuis la nuit des temps !

Le premier intérêt de l'argile, c'est qu'elle est bactéricide, elle peut donc par conséquent rendre propre à la consommation une eau polluée ! Jade Allègre (Médecin, Naturopathe) l'utilise systèmatiquement lors de ses voyages à l'étranger (voir son site personnel ou le site "l'homme et l'argile") pour purifier l'eau ou se soigner, il y a beaucoup de vidéos sur le net où elle parle de l'usage de l'argile, elles sont très intéressantes. Elle y explique qu'elle boit également l'argile car son pouvoir absorbant et adsorbant est tellement efficace que même si l'eau est polluée ou contaminée par des bactéries, l'argile les gardera prisonnières sans nous rendre malade.

Moralité : toujours avoir sur soi un caillou d'argile, on ne sait jamais !

Cette eau purifiée qui contient encore de fines particules d'argile, si vous ne buvez que l'eau de surface, va s'occuper de faire le grand ménage dans votre système digestif en captant tout ce qui est malsain et en réparant ce qui est endommagé. C'est le principe des "platres" que le médecin vous donne en cas d'inflammation des intestins mais en version "premium", si vous me permettez l'expression !

C'est d'ailleurs comme ça que l'on commence en général sa cure d'argile.

On dépose dans un 1/2 verre d'eau une cuillère à café (en bois, ou plastique la cuillère, l'argile ne fait pas bon ménage avec les métaux), qu'on laisse reposer pendant la nuit ou la journée, au minimum 2 à 3 heures (les personnes de nature constipée prendrons leur verre au coucher, alors que les autres le prendront à jeun le matin).

Cela permet de se familiariser avec l'argile sans en subir les petits inconvénients qui pourraient survenir, comme une constipation plus importante (bah oui, l'argile nettoie tout, mieux que Monsieur Propre, donc il absorbe les déchets et les intrus, selon l'importance des dégâts, cela peut coincer un peu au début), pour éviter cela, on commence simplement par boire l'eau d'argile pendant une semaine pour s'habituer et commencer le nettoyage en douceur et si malgré tout, les problèmes de transit se faisaient plus génants qu'à l'accoutumée, on augmenterait sa ration d'eau sur la journée ou on prendrait une tisane laxative pour remedier au désordre (séné, bourdaine par exemple).

Pour toutes les irritations, ulcérations, ulcères des organes digestifs l'argile constitue un pansement de choix car elle ne se contente pas de faire écran, elle répare la muqueuse, élimine les cellules détruites et réactivent la reconstition de cellules saines, c'est magique non ?

Mais l'argile ne se contente pas du nettoyage et de la réparation de nos organes digestifs, elle purifie et enrichit le sang, elle reconstitue les globules rouges (analyses médicales à l'appui), là où il y a carence elle stimule les organes paresseux pour rétablir leurs fonctions, c'est là le secret de l'argile ! Elle ne comble pas par ce qu'elle apporte en minéraux mais par son apport en substances qui agissent tels des catalyseurs qui permettent l'assimilation puis la fixation des corps apportés par les aliments que l'organisme laissait fuir auparavant.

On ne sait pas exactement ce que sont ces substances, des diastases ou des enzymes, les microzymas d'Antoine BECHAMP peut-être ?

Grâce à ses radiations et son magnétisme, elle réveille notre potentiel vital et le stimule mais sans l' hypothéquer comme le font les boissons énergisantes d'aujourd'hui.

Elle a une grande affinité avec nos glandes endocrines qu'elle apaise ou stimule, elle régule le métabolisme et est un bon tonique pour beaucoup d'organes.

Enfin, elle adsorbe toutes les toxines, cela fait donc de l'argile un excellent remède pour les empoisonnement dus aux champignons, acides chimiques ou autres poisons.

Quelle argile choisir ?

Une argile surfine ou ventilée (disponible en magasin bio ou pharmacie), une cuillère à café par jour est largement suffisante !

On ne boit que l'eau qui surnage (du moins au début) et on vide le reste (le dépot dans le fond du verre dans la poubelle ou dans le jardin, on évite l'évier car il finirait par se boucher, l'argile est lourde et peut obstruer le siphon !)

Soyez toujours attentif à votre ressenti, l'argile ne convient pas à tout le monde, si cela ne vous réussit pas il ne faut pas insister.

La première cure dure 3 semaines, puis on arrête une semaine, on peut choisir de reprendre la cure une semaine sur deux par la suite si nécessaire, comme dit Jade Allègre ou était-ce la fille de Raymond DEXTREIT, Micheline DEXTREIT je ne sais plus, "le jour où vous l'oublierez c'est que vous n'en aurez plus besoin".

Il y a des contre-indications à la prise d'argile, l'hypertension en est une, dans ce cas se contenter d'une pincée ou deux par jour loin des traitements ou s'en passer tout à fait.  Les personnes souffrant de constipation chronique, à risques d' occlusions intestinales ou de hernies, ne devront pas consommer d'argile.

La consommation d'huile de paraffine dans les 15 jours qui ont précédés ou en même temps est une contre indication, car cela ferait figer l'argile, il est de même conseillé de réduire sa consommation d'huile alimentaire pendant la cure si on a l'habitude d'en consommer abondamment. Enfin, on s'abstiendra en cas de prise médicamenteuse, même homéopathique, car l'argile annulerait le traitement, ce n'est pas un remède anodin.

Pas de miracles, la cure d'argile se pratique en balance avec une alimentation optimisée, équilibrée et saine.

Voilà, vous en savez autant que moi sur l'utilisation de l'argile en interne, j'espère que cela vous aura donné envie d'essayer ou de vous procurer le livre de Raymond DEXTREIT qui est plein d'informations et de bons conseils, si, si c'est de lui que viennent tous les renseignements que je vous ai donné, mais il y en a encore bien d'autres à découvrir...

Rendez-vous dans un prochain article pour l'utilisation en externe de l'argile,

A bientôt sur le journal de zélie !