argile 1Bonjour,

De retour sur le blog pour un  article sur l'argile qui sera le premier d'une petite série sur ce remède miraculeux offert par la Nature à ses créatures !

Pourquoi l'argile ?

Parce que c'est un remède simple à utiliser, pratique, facile à transporter, qui se conserve dans le temps et par tous les temps, sans grandes précautions et qu'il est multi-usages !

Ah oui, j'oubliais un détail qui a son importance, son prix ! Il est très abordable pour sa polyvalence !

Étudié pendant la formation, dans le module sur la pharmacie de secours, l'argile c'est le remède de secours N°1, à avoir chez soi et avec soi  (avec quelques autres dont je vous parlerai plus tard)!

Comme le disais très justement le directeur de mon école de naturopathie, Bertrand BOISSON, et comme le lui avait appris bien avant, Michel DOGNA : "tu as appris à utiliser beaucoup de techniques, mais si tu devais faire face un jour à une blessure, une intoxication, et que tu sois en pleine nature, sans aide que ferais-tu pour te soigner ou soigner ton ami ?".

En voilà une bonne question !

Je suis tout à fait d'accord avec lui, et j'adopte cette philosophie dans ma pratique. Savoir se soigner avec des choses simples que l'on a sous la mains tous les jours, à moindre coût donc accessibles à tous, est la base de la naturopathie que je dispense ! Cela n'enlève rien aux autres techniques (huiles essentielles, phytothérapie, homéopathie, etc...) qui sont vertueuses et tout aussi efficaces, parfois un peu coûteuses à mettre en place mais que l'on peut envisager pour des remèdes plus pointus et si besoin de résultats plus rapides !

Pendant la formation et en tant qu'élève, je participais aux examens en "jouant le rôle" de patiente, ce qui permettait de voir le déroulement d'une partie de l'examen et de profiter des conseils des futurs thérapeutes, en plus d'être des moments de grands partages et de rencontres enrichissantes !

Pendant la pause de midi, j'entends parler un élève du livre de Raymond DEXTREIT, "l'argile qui guérit" et là je me dis : "hum, il me dit quelque chose ce titre ? Ne l'aurais-je pas déjà vu quelque part et plus particulièrement dans le grenier de mes parents, au milieu d'une foule de livres divers et variés, allant des grands classiques, au livre célèbre de Rica Zaraï - Ma médecine naturelle" (plein de bons conseils d'ailleurs, ayant était elle même tirait d'affaire par les soins de l'auteur du livre que je recherchais)."

Bingo !!! Il est là !!! D'origine, les pages se détachent mais tout y est ! Super, je vais me régaler !

J'embarque donc le fameux livre (plus celui de Rica, avec l'accord de ma maman bien sûr !) et je les dévore.

Aujourd'hui, je vous fais un petit résumé des infos qu'il contient, en espérant que cela puisse vous être utile et peut-être même vous donner l'envie d'en savoir plus et de vous procurer ce bouquin toujours édité.

Donc, l'argile, terre grasse au toucher et à la texture douce, dans laquelle rien ne pousse mais qui pourtant est pleine de vie et de trésors !

Pendant sa formation, c'est le soleil, l'air et l'eau qui lui ont transmis de puissants agents de régénération physique.

Utilisée depuis fort longtemps, les Egyptiens l'utilisaient pour la momification entre autres, son usage était largement répandu chez les anciens tels que Avicenne, Galien, Pline l'Ancien, etc... Et pas seulement parce qu'ils n'avaient rien de mieux pour se soigner, ils en connaissaient énormément sur la nature, ses plantes et leurs vertus, n'oublions pas que la médecine moderne est jeune et que la médecine naturelle, comme  la médecine traditionnelle Chinoise et l'Ayurvédique,  sont millénaires, elles !

Remise au goût du jour par de célèbres naturopathes comme l'abbé KNEIPP, ou Louis KUHNE par exemple, l'argile fut un traitement naturel largement utilisé par le Mahatma Gandhi.

Utilisé au siècle dernier par les régiments français, ceux-ci furent épargnés par la dysenterie qui ravageait les régiments voisins ! Elle fit ses preuves également en Suisse et en Allemagne dans le traitement de la phtisie, pour laquelle des cataplasmes sur thorax gardaient pendant la nuit étaient souvent le prélude à des guérisons miraculeuses !

Toujours utilisée en médecine vétérinaire (testée et approuvée par sébastien qui a longtemps utilisé une préparation à base d'argile enrichie aux huiles essentielles pour chevaux, vendu dans les magasins Gamme V... pour une tendinite de la cheville, un vrai remède de cheval pour le sportif, sans mauvais jeu de mots hihihihi !!!), nos amis à quatre pattes quels qu'ils soient l'utilisent toujours d'instinct quand ils sont blessés et n'hésitent pas à s'y rouler ou à y patauger, quand ils ne boivent pas l'eau de surface à notre grand désespoir  : "Oh mais non, ne boit pas cette eau boueuse ! C'est dingue ça, il a de l'eau "propre" à la maison et dès qu'il met la truffe dehors il boit cette eau dégoûtante" !

Ça c'était avant d'avoir lu le livre, je sais maintenant pourquoi mon chien n'hésite pas à boire de l'eau terreuse, son instinct ne le trompe pas ! Ma précédente chienne Agathe, quant à elle, adorait patauger dans toutes les flaques qu'elle voyait et y restait même pour un bain de pattes salutaire !

L'intelligence de la nature est sans limites, et nous ne serons jamais à même de la surpasser, ce serait présomptueux de le croire et même de le souhaiter !

Avec l'argile, point n'est utile de tout comprendre, des chercheurs ont bien tenté des explications en essayant de reproduire des expériences avec des composés similaires à ceux de l'argile mais version chimique et elles n'ont rien donné ! Il manquait ce petit plus qui fait que le vivant  sait exactement ce pour quoi il est fait et ce qu'il doit faire.

L'argile va là où est le mal, sans abîmer le reste contrairement à certains traitements allopathiques, ses propriétés sont nombreuses et diverses, le seul impératif, la rigueur et la patience (dans notre monde d'aujourd'hui ce sont deux vertus qui se perdent hélas !).

L'argile a une énorme capacité absorbante, on a jamais réussi à faire mieux, physique et chimie ne peuvent reproduire la vie !

Également, un pouvoir adsorbant important qui lui permet la captation en vue de l'évacuation des éléments non utilisables ou toxiques, en suspension dans les liquides stagnants (nos humeurs) ou qui progressent dans les intestins.

Comme tous corps, l'argile est légèrement radio-active, indétectable avec les appareils de mesure (au moins pour celle que l'on utilise en naturopathie), elle pourrait stimuler la radio-activité d'un corps sur lequel elle est appliquée s'il est déficitaire ou en  absorber l'excés.  Elle pourrait donc assurer la protection de l'organisme atteint par des radiations atomiques !

Si l'application d'un cataplasme d'argile vous rend agité ou nerveux, c'est qu'elle ne vous convient pas, vous ne vibrez pas sur les mêmes ondes, il vous faut en choisir une autre ou y aller progressivement.

Quelle argile choisir ?

Elle peut être verte, jaune, rouge ou blanche, les propriétés diffèrent selon la provenance, la couleur et sa composition, il faut donc choisir celle qui convient le mieux à votre cas.

Et c'est ce que nous verrons dans un prochain article, ne soyons pas gourmands afin de ne pas risquer d'indigestion !

Alors à bientôt sur le journal de zélie pour connaître les différentes argiles et leurs emplois,

 

 

 Source : "l'argile qui guérit" de Raymond DEXTREIT