Bonjour à tous !!!

 

Un week-end à la mer ça vous dit ?

Oui, mais un week-end à la mer en janvier et sous la pluie c'est mieux, non ?

En tous cas, c'était les conditions à affronter pour les courageux qui s'étaient inscris au Trail des 2 baies cette année (et les années précédentes aussi, n'ayons pas peur des clichés sur le NORRRD !!).

Petite différence tout de même et pas des moindres (juste 24 kms en plus), cette année c'est sur la distance du marathon que Sébastien était inscrit !

1er marathon en préparation de l'Ironman de Vichy en août prochain et contrat rempli en 4 h 33 de course dans le sable et les dunes. Point trop de vent cette année, des températures plus clémentes que les années précédentes, où alors ce sont les gants adaptés à l'écran tactile et qui m'ont épargné d'avoir les mains gelées pour prendre des photos ?!!! Ah oui, c'est ça !!!

Départ donné à 8 h 20 (20 minutes de retard quand même ! sur la plage ensoleillée, coquillage et crustacés...., enfin non, sur la plage ennuagée trailers frigorifiés et spectateurs congelés), plus besoin de la frontale donc on se décharge, moins de poids, plus de facilité !

27046841_530041800692915_161950366_o

Un petit déjeuner léger (crème d'avoine avec quelques noix, abricot sec, framboise), de l'iskiate (boisson à base de graines de chia, cf article du blog "L'iskiate ou la boisson de l'endurance), dans le sac la poche à eau, des gourdes avec de l'iskiate, des makis, des barres de spirtonic (cf lien vers Akal food) et c'est parti pour une matinée de trail !

27266931_563711260656036_535177191_o

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On se croise à Merlimont (où nous avons passé la nuit précédente chez des amis, merci Lionnel et Nathalie!!!),

Sébastien se déleste de ce qu'il a déjà consommé, il est au 15ème kms !!!

Pour Willi et moi, c'est un petit tour jusqu'à la mer qui est encore basse, l'occasion de bien respirer, d'observer les goélands, les mouettes et d'écouter le ressac bienfaisant de la mer !!!

 

Puis, retour à la maison pour un premier round de rangement et on retourne au Touquet pour l'arrivée !!

Sous la pluie malheureusement, mais cela n'a pas arrêté les spectateurs qui félicitaient les arrivants des différentes courses (12 kms -24 kms - 42 kms pour les adultes, les enfants ayant eu droit à leur course de 3 kms dans le sable comme les grands) !!!

27265487_563711270656035_1764385195_oAprès 4 h 33 de course, voilà Sébastien à l'arrivée, pas de blessures, pas de coup de pompe, la nutrition et l'hydratation ont été performantes (l'entrainement des semaines précédentes également c'est évident !).

Voilà le petit résumé de l'intéressé sur son ressenti de la course :

Je suis parti avec dans le sac :

*6 makis fait maison

*1 barre spirtonic (Akal Food)

*2 gels décathlon (pas eu le temps de faire les miens et surtout pas la place dans le sac pour y mettre les tubes à réutiliser)

*2 bidons de 100 ml d'eau avec dans chacun un totum de Quinton (soit deux ampoule de sérum HYPERTONIC)

*2 bidons de 50 ml d'iskiate

*la poche d'eau de deux litres

J'ai mangé tous les 5 kms du solide en intercalant entre deux le liquide (eau, eau + quinton ou iskiate) :

Au 5ème km, j'ai croqué dans la barre de spirtonic, au 10ème j'ai mangé deux makis, 15 ème de nouveau une bouchée de spirtonic, au 20ème deux makis, au 25 ème un gel, au 30 ème deux makis, pour finir à 35 le deuxième gel !!!

 

Et c'est là qu'au niveau digestif ça coince un peu, comme sur le semi-marathon du triathlon de l'Alpe de Huez ! Trop sucré !

Je sors donc ma botte secrète, l'huile essentielle de menthe poivrée, que j'ai emporté dans un petit contenant, diluée dans du miel ! Sport de longue durée et digestion ne sont pas compatibles, et surtout l'alimentation liquide ou semi-liquide (voir les articles sur l'appendice) des sportifs, souvent trop sucrée n'est pas du tout acceptée par mon organisme !!! Le coup de pouce de l'HE de menthe poivrée va forcer la vidange de l'estomac et faciliter la digestion, ce qui me permettra de finir sans problème ce premier marathon !

Niveau musculaire : une contraction au mollet gauche apparue à l'entrainement qui se rappelle à moi au 8ème km !!! J'ai donc porté mon attention, ma concentration sur la douleur pour l'accepter et la mentaliser, elle s'est faite oublier pour le restant de la course !!!

Je n'ai pas ressenti de coup de pompe, j'ai gardé la pêche pendant tout le parcours malgré la pluie, le froid et le sable !!!

La récupération a été rapide (72 heures), pas de douleurs musculaires à signaler.

Voilà, ce que l'on peut dire pour ce premier marathon, on valide donc les makis dont la digestion n'a pas posé de problèmes, l'iskiate, le totum Quinton, la barre de spirtonic, le bémol pour les gels décathlon, la prochaine fois on essaye de trouver une petite place pour des gels maison !!!

Notre approche alimentaire a porté ses fruits pour cette épreuve, nous continuerons donc sur cette lancée !

A bientôt sur le journal de Zélie !!!